• Alerte aux réverbérations ()13

     

     

     

    …suite

    La rivière flambe et les saules égouttent leurs branches carbonisées. Les dernières syllabes pleureuses se consument jusqu’à la feuille pâlotte de l’arbre plié en deux.

    La voix du Dieu-Haleur luit dans ce vert longiligne / Un vert-vertige froissé par les échos de tout l’Est possible / C’est la voix de plusieurs vociférations réunies et elle fuse dans l’impératif /

    La bouche brûlée de sa mère-rivière l’entend.

    Faute d’un père, elle incendie L’Aiguilleur-du-Ciel-sonneur — Aimez-le ! Aimez-le ! Aimez-le !

    La cordelette de l’exhortation lange le timbre du fils. Il quitte son rôle, il n’est plus Dieu-Haleur / Un instant, dans ce délire à deux, la mère se refait...  

     

    (Prose poétique inédite de Luminitza C. Tigirlas.

    ...à suivre au gré des jours)

     

     

     

     

     

    « Comment la lune devient-elle fauve?...l'île de Juillet »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :