• Alerte aux réverbérations ()14

     

     

     

    …suite

    Repos est un mot inconnu pour la rivière /

    Nus et Goulus, des O-O-O-O-O surgissent d’elle et encerclent l’instant où le fils renonce… à se nommer / Dieu-Haleur n’est pas un emploi /

    Le corps de l’Enfant ploie sous l’incrédulité de la mère.

    Encore plus lourde que sa peine, une motte de rive le récolte, l’appelle, l’enserre et l’échauffe, ressemé en elle comme il le fut jadis entre les rives de sa mère.

    Une flopée des libellules relie l’Est à l’OùEst —

    Zou-ou-oum ! Zou-ou-oum ! Ou-oum-zoum !

    Leurs virages déconcentrent l’Aiguilleur-du-Ciel-sonneur /

    Il les confond avec l’une de ses manivelles et les retourne sur elles-mêmes comme dans un tambour de lumière…

     

    (Prose poétique inédite de Luminitza C. Tigirlas.

    ...à suivre au gré des jours)

     

     

     

    « "Dévêtue rêv ê tu e" dans ORNATA 6...au pain enfourné vivant »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :