• Alerte aux réverbérations ()15

     

     

     

    …suite

    —Reviens... Reviens à toi Dieu-Haleur, tire et fait grelotter encore la gousse sonore !

    Appâtée par le vide, ma solitude m’effraye et ton silence sonne creux au long de mon cou… /

     

    Cette supplique transperce l’air serré comme une détresse et l’Aiguilleur-du-Ciel-sonneur l’intercepte

    Une Sirène muette ?!

    Qui sait ? Eh-Eh-Eh !

    C'est...C'est...C'est...

     

    En hauteur, la voix de la rive Est s’épand dor-ée-dormante, elle sent le coing duveteux et les myrtilles embrumées. Un souffle de gel pré-hivernal s’esquisse et rode sur le chemin transparent du halage.

    L’eau halète lorsque la courroie vocale de son fils se déploie à nouveau.

     

     

    (Prose poétique inédite de Luminitza C. Tigirlas.

    ...à suivre au gré des jours)

     

     

     

     

    « Rilke-PoèmeSois toujours mort en Eurydice... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :