• Alerte aux réverbérations ()2

     

     

     

    Ha !  L’Aiguilleur-du-Ciel-sonneur, qui n’est pas toi, a oublié son regard rivé sur le bord de

    l’Est.

    Il scrute la rive et entend l’eau miroiter.

     

    L’étendue clapote / elle invente des clapotis obscurs rêvant que le Dieu-Haleur revient pour être à nouveau son petit.

     

    C’était un enfant qui aimait le noir.

     

    Pour le retenir auprès d’elle l’eau s’est tenue à jamais entre le vrai couchant et

    les velléités de la lune.

    Rien ne l’attacha à sa mère / l’habit consacré tomba sur le fils pubère et il la quitta pour devenir Dieu-Haleur.

     

    L’attendant / toujours enfermée dans la nuit / l’eau compose des langages fébriles.

     

     

    (Prose poétique inédite de Luminitza C. Tigirlas.

    ...à suivre au gré des jours)

     

     

     

     

    « Saint-Guilhem-le-désertREQUIEM 11 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :