• Alerte aux réverbérations ()5

     

     

    ...suite

     

    L’Aiguilleur-du-Ciel-sonneur, qui n’est pas toi, cherche un complice pour amarrer la matricaire à sa motte d’origine.

    À son cou d’Aiguilleur, les sonnailles ne cachent pas l’émoi.

    La plante pourrait se réfugier ! Il serait terrible que sa tête se déplace clandestinement sur l’autre rive, que son corps matricaire se fasse passerelle de fibre végétale au-dessus de la grande eau.

    Eh-Eh-Eh-Oh ! Les deux mondes ne sont jamais à confondre.

    Le Dieu-Haleur peut deviner le récif que personne ne soupçonne en dehors de sa mère fluviale. Quel compère de choix ! Mais pourquoi refuse-t-il la coalition ?

     

    (Prose poétique inédite de Luminitza C. Tigirlas.

    ...à suivre au gré des jours)

     

     

     

     

     

    « Alerte aux réverbérations ()4Respiration(*26) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :