• Alerte aux réverbérations ()9

     

     

     

    …suite

     

    Mirage laiteux / et toute une transhumance acoustique brasille négligemment autour.

    En un instant l’Aiguilleur-du-Ciel-sonneur, qui n’est pas toi, fait économiser à l’écho l’argent de quelques cliquetis dans l’encre bleutée de la voûte.

    Dang ! Ding ! Dring ! où est ta nuée ?

    Tes griffes pépient dans le syllabaire / Féline blanche dans l’arène où les dissonances s’affrontent / le firmament te projette sur la face du fleuve.

    Eh-Oh ! Eh-Oh !

    Les vociférations de ton Dieu-Haleur bondissent d’une rive à l’autre. Avec chaque ouverture de sa bouche le cours de l’eau amoindrit la mère.

     

     

    (Prose poétique inédite de Luminitza C. Tigirlas.

    ...à suivre au gré des jours)

     

     

     

     

    « Océan de terreLe verbe »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :