• ...l'île de Juillet

     

     

     

     

    Juillet ? Une île !    ...avec Eric Villeneuve

     

    De partout arrivaient des torrents.

    Mais, dans la gorge elle-même, ces derniers ne formaient qu'une seule chute.

    Une chute dont il ne restait rien, cent mètres plus bas!

    Pas de bassin ni de pertuis entre lesquels

    l'eau fracassée eût tournoyé dans un bruit de tonnerre...

    Non, chute silencieuse, absorption  directe

    des torrents par le vide,

    via un gouffre informe, l'égal d'un trou noir.

    (p. 119)

    ...............................................

     

     

    Mettons que je ne sois plus tout à fait celui que je suis...

     

    Mettons qu'il m'arrive ce qui m'arrive

    parfois:

    d'entrer en transe et de changer, pour ainsi dire, d'identité...

     

    Pas longtemps, certes, puisque

    rien n'y paraît: juste le temps de m'approprier 

    une ou deux expressions d'une autre époque et de

    les employer à bon escient.

     

    Oui, je deviens quelqu'un d'autre à cette seule fin.

    Sans le décider, il est

    vrai...

     

    Victime du phénomène, plutôt:

    j'ai conféré tant de pouvoir aux mots que ceux-ci agissent

    parfois à ma place.

    (p. 217)

     

    Eric Villeneuve, Aventures dans l'île de Juillet, P.O.L.,  2011, p. 119; p. 217. 

     

     

     

     

    « Alerte aux réverbérations ()13L’aube »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :